EMPREINTE FOSSILE

La forme de l’emballage en plastique moulé d’un objet de consommation renvoie ici à l’idée du fossile.
De plus, cet objet est réalisé avec du pétrole, lui-même appelé « énergie fossile ».
Il en résulte une sorte de témoin archéologique ou géologique de la société de consommation.

Seul l’emballage est présenté, comme un écrin, il supplante le contenu.
Sa forme rappelle celle du fossile du nautile, mollusque emblématique dans la datation paléontologique.

L’objet est présenté sur un socle selon les codes muséographiques.

 

Echanges :

Question –> L’objet semble être mis en scène comme un objet précieux.
Réponse –>
Oui, comme l’est l’empreinte fossile du nautile, c’est un témoignage auquel l’homme prête de l’importance pour comprendre l’histoire du monde et par là même sa place.

Question –> Il s’agit de l’empreinte fossile de quel objet ?
Réponse –> C’est la coquille vide d’un objet de la société de consommation. Peu importe l’objet. Ce qu’il reste c’est un emballage et du vide.

 

4.jpg
2012, matière plastique transparente, 13 cm de haut

 

 

 



peau geste
video de drap  - espace temps
vincent vallade artiste plasticien
Vincent Vallade un petit bout de ciel bleu
vue de l'épaisseur des plaques de carbone
empreinte fossile
12036614_10207013723488802_2068131722410872387_n